Yeux secs : qu’est-ce que la sécheresse oculaire ?

Picotements, brûlures, paupières collées, œil sec ? Il s’agit le plus souvent de sécheresse oculaire, due à une hydratation insuffisante.
Comment l’identifier, comment la prévenir et quel est le traitement de la sécheresse oculaire ? On fait le point.

Qu’est-ce que la sécheresse oculaire ?

La sécheresse oculaire est une maladie des yeux impactant les larmes ou le film lipidique qui empêche leur évaporation. Dans les deux cas, il s’agit d’un manque d’hydratation.
soigner la secheresse oculaire
À chaque clignement d’œil, les larmes lubrifient les yeux, nourrissent la cornée et la protègent des agressions extérieures. Lorsqu’elles viennent à manquer, la cornée est exposée et l’œil sec, provoquant des sensations d’inconfort ou même des infections.

Quels sont les symptômes de la sécheresse oculaire ?

Les symptômes de la sécheresse oculaire sont nombreux. Mais attention, avoir l’œil sec n’implique pas automatiquement de maladie ! Seul un ophtalmologiste peut poser le diagnostic :

  • Picotements, brûlures, démangeaisons ;
  • Œil sec et/ou rouge ;
  • Impression d’avoir du sable dans les yeux ;
  • Paupières collées le matin au réveil ;
  • Larmoiement anormal en lisant, par temps froid ou venteux ;
  • Absence de larmes en situation normale, par exemple en épluchant des oignons ;
  • Hypersensibilité des yeux à la lumière, à la fumée… ;
  • Perte d’acuité visuelle ;
  • Gêne dans le port de lentilles de contact ;
  • Fatigue oculaire.

Pourquoi a-t-on les yeux secs ?

Là encore, il existe de nombreux facteurs provoquant ou aggravant la sécheresse oculaire, d’autant plus lorsqu’ils sont cumulés.
Sécheresse oculaire et stress sont d’ailleurs souvent liés :
  • L’âge est l’une des premières causes de sécheresse oculaire, puisque les glandes lacrymales produisant les larmes s’atrophient en vieillissant. Les modifications hormonales aggravent le phénomène.
  • Le vent, un air trop sec, la climatisation, le froid, mais aussi la pollution, la fumée de cigarette ou le port de lentilles de contact peuvent assécher les yeux.
  • La prise de certains médicaments peut avoir des effets secondaires sur les larmes. C’est le cas des somnifères, des antidépresseurs, des antalgiques, des antihistaminiques, des traitements hormonaux, des médicaments contre l’acné, la diarrhée, l’arythmie…
  • Certaines maladies comme les allergies, les maladies de peau, la maladie de Crohn, la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus peuvent provoquer des effets similaires.
  • L’exposition prolongée aux écrans assèche les yeux, qui ont tendance à rester fixes plus longtemps et à cligner moins souvent.

secheresse oculaire ecrans

Comment traiter et prévenir la sécheresse oculaire ?

La prévention débute toujours par la réduction des facteurs aggravants. Autrement dit, éviter la climatisation ou l’excès de chauffage, faire des pauses lors de l’utilisation d’un écran, surveiller les effets secondaires des médicaments pris…
Le traitement de la sécheresse oculaire, lui, passe par une hydratation accrue grâce à des larmes artificielles ou des sprays, pour ceux que les gouttes effraient.
Lorsque ni le changement d’habitudes, ni l’utilisation de collyres n’améliore les sensations d’inconfort, en revanche, il est indispensable de consulter un ophtalmologiste !